vendredi 8 août 2008

L'histoire de Moshé

Vous êtes nombreux à me demander l'histoire de Moshé. Il était une fois de l'an de grâce 2007, le troisième mois, deux pigeons avaient choisi ma jardinière pour roucouler d'amour tendre. Pendant un mois ainsi tous les jours nous eûmes droit d'abord à la danse amoureuse, puis aux baisers de plus en plus passionnés puis aux échanges de serments et autres promesses qui vous lient l'un à l'autre et.... le 30 avril, le couronnement par la ponte d'un oeuf, suivi d'un autre le lendemain. A tour de rôle papa et maman pigeon couvaient les précieux fruits de leurs amours, Maman de 17 heures à 10 heures et Papa le reste du temps. Le 11 avril nous vîmes apparaître une petite chose toute nue ainsi qu'une autre. Trois plumes jaunes, un gros bec noir on ne peut pas dire que petit pigeon est beau quand il naît mais j'étais tout attendrie. Bien sûr grace à Internet je pouvais vérifier que l'évolution était conforme. Un matin de mai, le 12 exactement, il est huit heure du matin, j'entends des énormes cris, maman pigeon s'affolle et s'échappe laissant ses deux amours devenir la proie d'un vilain corbeau. J'assiste médusée et impuissante à la scène. Le vilain corbeau tout noir se saisit d'un pigeonneau et s'enfuit. Le corbeau se dit qu'il reviendra le lendemain chercher l'autre mais le lendemain à la même heure, c'est très régulier un oiseau dans ses habitudes, lorsque j'entends son rire sarcastique qui s'approche, que je vois ses énormes ailes déployées fonçant droit sur mon petit oiseau, je l'attends, munie d'un manche à balai qu'il goûtera. Hurlant de douleur et de dépit part se poser en face. Moshé est sauf et va devenir un membre éminent de la famille. En effet maman pigeon délaisse de plus en plus son nourrisson alors avec une seringue, que Moshé adoptera très vite, on le nourrit, on le réchauffe dans de la laine, il est encore presque nu. On le protège du vent, de la pluie et surtout des corbeaux. Petit à petit Moshé va se transformer, prendre du "poil" de la bête et grandir. Il découvre le couscous, la farine de maïs.... puis les graines. Il a son plateau avec plusieurs sortes de graines. Sa mère et son père venaient de temps en temps prendre des nouvelles et voyant qu'il se portait bien, ont fini par l'abandonner. Il a fallu lui apprendre à voler, puis à faire "rourou", c'est un mâle et seuls les mâles roucoulent. Un jour, il a eu envie d'aller voir dehors, il s'est envolé mais est revenu le soir affamé. Quelques temps plus tard, il est parti deux jours et est revenu plein de puces, il a fallu le déparasiter. Il est bien parti encore une fois mais est revenu très très vite. Il regarde ses congénères par la fenêtre, engage la conversation avec eux mais cela s'arrête là. Aujourd'hui, c'est un très beau pigeon , bien gras, qui répond quand on l'appelle. Il adore prendre des bains, surtout lorsqu'on lui passe la douche sous ses ailes qu'il déploie. Le matin, il aime prendre ses tartines de pain.... Moshé est heureux. Il aime les humains et s'entend bien avec le chat dont il est parfois jaloux, il faut le dire. Le soir, lorsqu'il se couche sur une serviettte en haut de la porte, il faut aller lui faire un calin, il se blottit sur la main et tête le pouce comme il le ferait avec le jabot de sa mère. Après un dernier baiser, il s'endort sagement jusqu'au matin. Si vous voulez le voir cliquez sur l'image, à gauche, ce petit film "Moshé, un amour de pigeon" vous est offert pour vous détendre.

1 commentaire:

Boué a dit…

Chère Nadège,
Cela fait un petit moment que je t'envoie des mails sans succès! J’utilise donc ton blog où je suis sûr que tu verras mon message ! Je me doute que tu dois être débordé mais je ne souhaite absolument pas perdre contact avec toi ! J’espère que correspondre avec moi ne te fait pas perdre de ton précieux temps ! J'espère également que tu te portes bien ainsi qu'Alexandra. Apparemment Moshé va bien à ce que j ai pu voir précédemment. J'attend ta réponse avec impatience
bises
Gaetan B.